banner cimagine.jpg

Immersion chez SimulRacing, nouveau partenaire inforallye.ch

Derrière la porte de SimulRacing à Charrat, en Valais, tout proche de Martigny, se cache Fabien Aubert. Ce passionné de sport automobile a voulu se lancer dans une aventure entreprenariale. Il a choisi de le faire en montant une structure de simulation autour de la course motorisée. Le trentenaire est motivé et déborde d'idées et d'envies. C'est pour cette raison qu'il n'a pas hésité une seule seconde à répondre positivement à la demande d'inforallye.ch et de rejoindre la liste des partenaires du site référence en termes de rallye helvétique. Cette année, le Challenge inforallye.ch sera relancé avec des sessions de roulage auprès de SimulRacing à gagner. Et grâce au soutien important de la start-up valaisanne, inforallye.ch est également en mesure de relancer un concours ouvert à tous, sur toutes les manches du Championnat Suisse avec, à la clé, des sessions auprès de SimulRacing. Avant de vous détailler plus concrètement ces différents prix dans les semaines à venir, nous sommes partis à la rencontre de Fabien afin de faire connaissance avec lui, son univers mais aussi SimulRacing en général. Interview.

Fabien, peux-tu te présenter en quelques mots.
J’ai 31 ans et je suis né à Nyon dans le canton de Vaud. Après ma scolarité obligatoire, j’ai commencé un apprentissage de réparateur automobile avec l’obtention du CFC. Par la suite et depuis une dizaine d’années je travaille toujours dans le domaine automobile, j’ai exercé comme conseiller de vente, conseiller service après-vente et gestionnaire en pièces détachées, mon emploi actuel et parallèle à SimulRacing.

Pourquoi avoir choisi de monter ce projet ?
Premièrement par passion, et deuxièmement par objectif personnel. Je suis passionné depuis de nombreuses années par l’automobile et les sports mécaniques. J’ai toujours eu dans un coin de ma tête, l’envie de créer une société. Je suis une personne ambitieuse qui aime les responsabilités et les nouveaux défis, mais pour réussir à mettre un projet sur pied, il faut être passionné. Finalement à travers ces simulateurs, j’ai trouvé le bon ‘’setup’’, l’automobile et les sport mécaniques réunis.

Fabien 002 Copier

Pourquoi avoir choisi Charrat ?
La rencontre avec ma femme, originaire de Charrat a été l’origine de ma venue dans le canton du Valais. Lors de la recherche des locaux pour créer le centre, le destin s’en est un peu mêlé car un ami proche qui possédait ce local à Charrat a rejoint les étoiles. Une période difficile à traverser car nous avions tous les deux des projets liés au sport automobile et nous en parlions régulièrement, d’ailleurs je comptais sur lui pour m’épauler un jour dans ce beau projet. Après son départ, mon envie de terminer ce qu’il avait commencé à cet endroit a été très forte, cela m’a donc donné la possibilité de créer SimulRacing à Charrat. Aujourd’hui quand je vois le résultat c’est une grande fierté, je suis persuadé que depuis là-haut, il est très fier de ce qu’est devenu, comme il le disait si bien ‘’son local’’.

Peux-tu nous présenter le concept de SimulRacing et qu’est-ce qu’on y trouve ?
Chez SimulRacing on y trouve deux simulateurs de pilotage, un simulateur BASIC avec son châssis statique et un simulateur PRO avec son châssis dynamique monté sur 4 vérins hydrauliques qui ont la grande faculté de reproduire les mouvements des voitures de course. Le simulateur PRO est équipé en supplément d’une boîte séquentielle, d’une boîte en H, d’un frein à main hydraulique, d’un harnais 4 points et d’un système de conduite spécialement adapté pour les personnes paraplégiques. Formule 1, GT3, Rallye, Drift, Rallycross, Nascar, course de côte, il y en a pour tout le monde et pour tous les goûts !

Cokpit 002 Copier

Depuis quand le projet a germé dans ta tête ?
L’idée du projet est née en début d’année 2016. Après avoir mis sur pied un business plan, étudier tous les critères de création dans les moindres détails et contacter les organes divers pour budgétiser la création du centre, l’heure était venue de réunir la totalité du budget. C’est en lançant une campagne de crowdfunding (financement participatif) au départ du Rallye du Chablais 2017 que j’ai pu récolter grâce à de nombreux généreux contributeurs, la somme nécessaire pour soulager les frais initiaux et me permettre ainsi de valider le projet SimulRacing.

En quoi le simulateur est top pour les pilotes ?
Le simulateur est un excellent outil de travail car il permet aux pilotes de pouvoir maintenir son niveau de pilotage entre les courses ou pendant la pause hivernale et à moindres frais. Il est aussi possible d’entrainer les équipages en rallye pour la prise et la dictée des notes. Nous avons pu travailler cela avec Nicolas Lathion et son futur copilote Yannick Schriber avec qui il n’a encore jamais roulé et certaines erreurs ont déjà pu être corrigées avant même d’être dans la voiture de course. Les réflexes, la concentration, le regard, la gestuelle et un peu le physique sont aussi au programme. Pour aller encore un peu plus loin, les réglages des voitures sont nombreux pour les pilotes pointilleux et le système de télémétrie et à disposition pour mieux comprendre les réglages et les tours de piste effectués.

Est-ce que Simul Racing est ouvert à tous ?
Passionné de pilotage ou simple amateur, SimulRacing est ouvert à tout public. Il est possible d’y organiser des événements tél que des sorties de groupe, des anniversaires et des sorties d’entreprise. Pour les enfants, le simulateur BASIC est accessible dès 8 ans et le simulateur PRO dès environ 14 ans. En fonction de la taille de l’enfant, ces conditions pourraient varier, par exemple un enfant de 12 ans de grande taille pourrait rouler sur le simulateur PRO.

Si tu devais donner 3 raisons de venir chez SimulRacing, quelle serait-elle ?
La première raison est celle de découvrir ce monde à sensations remplies de réalisme. La deuxième raison est de pouvoir passer un moment agréable et diversifiant dans une structure de passionnés, seuls ou entre amis. La troisième raison est la flexibilité de SimulRacing. Le centre est ouvert à tout le monde, de la personne qui a comme objectif de faire des chronos ou de maintenir son niveau de pilotage, à celle qui veut simplement apprendre les bases ou simplement s’amuser. Nous nous adaptons aux souhaits de nos clients pour que chacun y trouve un maximum de plaisir.

20615618 1925596964395901 409315079995710227 o

Peux-tu nous expliquer le concept de sponsoring qui a été mis en place avec Nicolas Lathion ? Pour les autres équipages engagés, tu peux proposer également des solutions ?
En effet, SimulRacing a le plaisir de pouvoir soutenir les pilotes que cela soit en circuit, rallye, drift ou karting. Pour commencer nous organisons un entretien avec le pilote et nous lui proposons pour le moment des heures de pilotages en fonction de son championnat et du nombre de courses annuelles. Un soutien médiatique au pilote et son team est aussi fait sur notre site internet et notre page Facebook. En contrepartie, le pilote s’engage à coller des autocollants SimulRacing sur sa voiture de course, à parler de SimulRacing sur sa page Facebook et son site internet, en y joignant un lien et logo redirigeant sur le site internet de SimulRacing. Mais ces conditions peuvent varier, c’est la raison pour laquelle nous nous entretenons directement avec le pilote pour y trouver un bon terrain d’entente.

Est-ce qu’on te verra une fois derrière un volant, voire comme copilote ?
En tant que pilote, c’est un rêve depuis longtemps, j’espère un jour pouvoir en faire ! En tant que copilote, pourquoi pas ! L’expérience ne pourrait être qu’enrichissante, j’ai un grand respect pour les copilotes car ils sont souvent dans l’ombre du pilote, pourtant ils ont une grande responsabilité sur leurs épaules.

Est-ce que tu suis le championnat suisse des rallyes ?
Bien sûr, malgré un emploi du temps très chargé dû à ma double activité, je suis du mieux que possible le Championnat Suisse des Rallyes ainsi que les manches WRC. J’ai commencé à suivre le rallye et à en tomber amoureux au courant de l’année 2006 lorsque j’ai rencontré par hasard Sébastien Loeb, ça été l’élément déclencheur et cela m’a fait prendre une nouvelle direction ma vie.