Merci à nos fidèles partenaires qui soutiennent ce site!

    Merci à nos fidèles partenaires qui soutiennent ce site!

Plus d'une dizaine de suisses au Rallye du Mont-Blanc

L'an dernier, le Mont-Blanc avait vibré au son du Championnat de France des Rallyes mais également de celui de Suisse avec toute la caravane helvétique qui avait fait le déplacement de l'autre côté des cimes. Cette année, le Championnat Suisse délaisse l'une des manches françaises les plus prisées pour le Rally Valli Cuneesi à la mi-septembre. Néanmoins, même sans compétition officielle, plus d'une dizaine de suisses ont décidé de participer à l'épreuve mythique du Rallye du Mont-Blanc. Parmi eux, Denis Baillif (Skoda Fabia R5, photo, N° 21) fera le grand pas dans la cour des grands au volant de cette Fabia R5 du team EB Technologies que Nicolas Althaus avait emmené sur la troisième place scratch du Critérium Jurassien. Il sera difficile pour lui de se mêler à la lutte tant le plateau du Mont-Blanc est grandiose avec plus de 20 R5 au départ. Avec Patricia Pages aux notes, le jurassien se fera plaisir sur un rallye qu'il apprécie tout particulièrement et qu'il a parcouru à plusieurs reprises déjà. Autre helvète en course, il s'agit d'Olivier Gillet (photo, N° 33) qui retrouve le baquet de la Porsche 997 GT3 de Romain Dumas, une voiture qu'il avait déjà emmené sur les routes du Chablais cette saison et qui lui a permis de pointer à une superbe cinquième place. Délaissé par Jean Dériaz sur ce rendez-vous, c'est Fred Helfer qui l'accompagnera, lui qui avait déjà réalisé la saison 2011 à ses côtés en Clio R3 et quelques autres "piges" ensemble.
En parlant de Clio, il y en aura deux au départ de cette épreuve avec les drapeaux suisses sur les vitres dans le cadre du Clio R3T Alps Trophy, en l'occurrence celles d'Ismaël Vuistiner (N° 49) et Philippe Broussoux (N° 51). Ils croiseront le fer avec Olivier Courtois et Jean-Pierre Gatti, des habitués de ce trophée Alps. Aurélien Devanthéry fera l'impasse sur ce rallye. A l'heure qu'il est, c'est Ismaël Vuistiner qui domine les débats du Clio R3T Alps Trophy en ayant notamment remporté le dernier rallye, celui de la Côte Chalonnaise. A l'aise l'an dernier sur les routes du Mont-Blanc dans le cadre du Junior où ils pointaient pour la première fois de la saison en tête après une journée de course, les tourteraux valaisans - il est accompagné par son amie Florine Kummer aux notes - ont de quoi marquer un grand coup même si le Mont-Blanc est réputé pour être piégeux. Et sa longueur, près de 200 kilomètres, n'aide en rien. En tout cas, Ismaël Vuistiner pourrait bien s'approcher du Saint-Graal, à savoir une participation au Monte-Carlo 2018 sur la Renault Clio R3T officielle de Renault Suisse, prix promis au vainqueur de la série. Les quatres membres du Clio R3T Alps Trophy croiseront également le fer, mais de manière honorifique, avec les membres du Clio R3T Trophy France qui sont nombreux à faire le déplacement du côté de Morzine. Cédric Robert, ancien pilote officiel, en est le chef de file.
La liste des helvètes engagés au Mont-Blanc fait également état de la participation de Jonathan Scheidegger (N° 84) avec sa DS3 R3T. Il sera secondé par Florence Maire aux notes. Egalement en R3, mais cette fois-ci sans turbo, c'est Michel Nicollier (N° 88) qui revient sur ces routes qui ne lui avaient guère souri l'an dernier. Il avait abandonné dans la première spéciale du samedi matin, piégé par une corde sale. Son fidèle destrier, Steve Niederhauser, l'accompagnera aux notes. En Subaru Impreza, Patrick Muller (N° 91) tentera de se faire une place au soleil parmi les autres Sub' au départ de l'épreuve. Gilbert Balet sera assis à sa droite. Juste un peu plus loin, en termes de numéros sur les portières, on retrouve un trio de suisses. Romain Corti / Damien Emery, Marc Isenegger / Manu Guex, Yvan Thierrin / Luc Santonocito s'élanceront à la suite, tous avec des 208 R2, affublés respectivement des numéros 95, 96 et 97. Quelques numéros après, en l'occurrence le 100, on y retrouve la paire Patrick Bagnoud / Nadia Giannuzzo (Citroën C2 R2). Enfin, dernier helvète à relever le défi du Mont-Blanc, lui que l'on avait plutôt vu sur terre en ce début d'année, c'est Olivier Ramel. Il troque sa Peugeot 106 terreuse contre sa traditionnelle Renault Clio N3 pour ce rallye qui lui tient à coeur. Il portera le numéro 125 sur les portières. Un numéro qui n'est de loin pas le dernier puisque le Rallye du Mont-Blanc fait carton plein avec plus de 140 engagés en moderne et de nombreux VHC, VHRS et même ENRS, des véhicules électriques à l'image de Tesla ou Golf E qui parcourront les spéciales de ce rallye qui se déroule les 1er et 2 septembre. D'ailleurs, notons la présence de plusieurs suisses en catégorie VHC. Guy Trolliet (Porsche 911, N° 206) est engagé mais son moteur a rendu l'âme lors de Rally for Smile ce samedi. Bruno Rizzi (Ford Escort, N° 210) étrennera sa voiture sur les routes du Mont-Blanc, tout comme Pascal Bachmann (Ford Escort RS 2000). Plus d'infos sur le site officiel du rallye, www.rallye-mont-blanc-morzine.com

18055680 1923953764506197 6360186053596423099 o

 18920730 10155411161119181 8949460709372494024 o

E-mail