banner cimagine.jpg

riv bon

Nouveau championnat pour le RIV, réduit à deux jours

Depuis ses débuts en 1960, le Rallye International du Valais n'a cessé de gravir les échelons en intégrant des compétitions renommées comme l'IRC en 2007 et 2008 puis le Championnat d'Europe des Rallyes (ERC), la fameuse antichambre du WRC que le RIV a toujours désiré, plus ou moins secrètement. Mais après des pourparlers au plus haut niveau, il a fallu se rendre à l'évidence. Il n'est pour le moment pas possible d'accéder au Championnat du Monde des Rallyes, trop de manches ayant lieu en Europe actuellement. De plus, les promesses formulées au RIV par le promoteur du Championnat d'Europe n'ont pas toujours été tenues. C'est pour cette raison que le RIV quitte l'ERC pour cette saison mais reste tout de même au sein du Trophée Européen des Rallyes de la FIA (ERT), un échelon en dessous de l'ERC.
La volonté d'innover et de conserver au RIV son côté exceptionnel a conduit à proposer un nouveau challenge intitulé TER pour Tour European Rally. Né d'une initiative privée, ce nouveau championnat fait la part belle à quatre épreuves cette année avec une volonté d'expansion dès 2017. Pour cette première édition, la Roumanie, Madère, l'Autriche et le Valais font partie des destinations traversées par cette nouvelle compétition. "J'ai été séduit par cette nouvelle formule qui va nous permettre d'obtenir des retombées plus importantes sur le plan international, notamment en matière de couverture télévisée et de promotion touristique, tout en nous libérant de l'asservissement qu'engendre la dépendance à des exigences financières dont le retour n'est pas du tout à la hauteur de l'investissement" explique Christian Dubuis, le patron du Rallye du Valais.
A noter que cette année l'épreuve valaisanne sera raccourcie par rapport aux précédentes éditions, comptant 190 kilomètres d'épreuves spéciales concentrés sur deux jours, les vendredi et samedi. Le jeudi sera réservé aux contrôles administratifs et techniques ainsi qu'au shakedown. Le centre du rallye restera comme ces dernières années aux Casernes de Sion, le parc d'assistance ne se déplaçant pas, seule l'arrivée finale sera jugée à Martigny.

rallye du valais 2015